BPM - Un Etat d'Esprit

« Vos croyances deviennent vos pensées. Vos pensées deviennent vos mots. Vos mots deviennent vos actions. Vos actions deviennent vos habitudes. Vos habitudes deviennent vos valeurs. Vos valeurs deviennent votre destinée ».

Mahatma GANDHI



Ce livre présente une opinion1 sur la manière dont le BPM / Business Process Management peut nous inspirer dans notre vie professionnelle, mais aussi notre vie privée2.

En effet l’application de cette démarche, ou plutôt de cet « état d’esprit » a, ou pourrait avoir, (c’est en tout cas ma conviction), une influence sur la manière dont nous abordons tous les évènements qui jalonnent notre vie tant dans le cadre professionnel que privé.


Comme nous le verrons, ces évènements sont neutres. Leur poids dans notre histoire est conditionné, par la manière dont nous les aborderons, par les pensées qu’ils produiront, en fonction des humeurs que nous aurons, quand nous seront confrontés à eux.


Bien sûr, comme il s’agit d’une opinion, vous pourrez adhérer partiellement ou totalement aux arguments qui sont développés dans ce livre, tout comme vous pourrez les réfuter3 en fonction de vos pensées et de vos humeurs au moment où vous lirez ces lignes. C’est pourquoi, je vous conseille comme je le fais dans un certain nombre de mes lectures, de mettre des commentaires ou des annotations. Une fois ma lecture terminée, je consacre un peu de temps pour en faire une synthèse, qui consiste à relire les passages que j’ai annoté. Il m’arrive même parfois de relire plusieurs fois certains passages voire des chapitres complets et de m’apercevoir que ma perception lors de cette relecture, est différente de celle que j’avais eu initialement. Les évènements sont neutres vous ai-je dit précédemment, ce sont les pensées qu’elles provoquent qui génèrent nos émotions.


Une adresse électronique est mise à votre disposition à travers de laquelle, vous aurez la possibilité de me faire part de vos commentaires et de vos remarques. Je m’efforcerais de répondre à chacun d’entre vous.

Quelles que soient vos convictions, je les respecterais. Si ces dernières sont contraires aux miennes, je ne chercherais pas à vous convaincre, ni à vous persuader que j’ai raison et que vous êtes dans l’erreur, car comme vous le verrez plus tard, vouloir systématiquement avoir raison, entraine antagonisme et rejet. Cest donc en fait « toujours » quelque part avoir tort.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags