2020-02-26_12h17_38.png

13.A la Manière des « 5 Why’s »

5WHY.png

 « Il n’y a pas de moyen de contenter ceux qui veulent savoir le Pourquoi des Pourquoi ».

Gottfried Wilhelm LEIBNIZ1

 

 « A la Manière des 5 Why’s2 », est liée au chapitre sur le « Questionnement ».  Si à l’origine il s’agit d’un outil de résolution de problème d’Entreprise, cette démarche s’applique à l’identique à la sphère privée.

Whys.png

13.1 Pourquoi (Why)

« Demander POURQUOI, c’est poser le problème de la finalité d’une idée, de sa légitimité, de son origine, de ses preuves et de sa rationalité3 ». En posant le « Pourquoi » nous renvoyons notre interlocuteur aux causes et aux fins de son argumentation, c’est donc une « question ouverte » dans tous les sens du terme.

 

Peut-être un peu trop ouverte, en ce sens qu’un simple « Pourquoi » peut laisser notre interlocuteur nous amener n’importe où et nulle part au gré de son inspiration et de ses des divagations de ses pensées qui sont fugaces.  

 

La question « Pourquoi » n’espère rien de précis.  Pour autant, elle ce doit en même temps d’être exigeante et demande que la pensée et le raisonnement soit expliciter et justifier ainsi que les arguments et les motivations qui les accompagnent.

Albert EINSTEIN disait « Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème et que ma vie en dépende, je consacrerais les 55 premières minutes à définir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourrais résoudre le problème en moins de cinq minutes ». C’est dire l’importance de la question qui va accompagner « le premier Pourquoi », comment allons-nous la recentrer, la resserrer, pour éviter que le dialogue ne parte à vau-l’eau.  

13.1 Why 
“To ask WHY is to pose the problem of the finality of an idea, its legitimacy, its origin, its proofs and its rationality3.” By asking the “Why” we are referring our interlocutor to the causes and purposes of his argument, it is therefore an “open question” in every sense of the word.

 

Perhaps a little too open, in that a simple «Why» can let our interlocutor take us anywhere and nowhere according to his inspiration and his ramblings of his thoughts that are fleeting.  

 

The “Why” question does not hope for anything specific. However, it must at the same time be demanding and requires that thought and reasoning be explained and justified, as well as the arguments and motivations that accompany them.

 

Albert EINSTEIN said, “If I had an hour to solve a problem and my life depended on it, I would spend the first 55 minutes defining the appropriate question to ask, because once I do that, I could solve the problem in less than five minutes.” This shows the importance of the question that will accompany “the first Why”, how we will refocus it, how we will tighten it, so that the dialogue can stay on track.  

Pour le document complet en Français ou en Anglais : Contact@Icseconsulting.com

For the full document in English or French:

Contact@Icseconsulting.com

 

Voir Contact / Tarifs, Termes & Conditions

ETAT D'ESPRIT.png