top of page

Table des matières du document

1.        Storytelling du Diagnostic. 3

2.       La Matrice de Maturité. 3

2.1            Analyse de la Maturité. 3

2.2           La Démarche de mise en place d’une Matrice de Maturité. 5

2.3          La matrice de maturité et les différents « Business Model ».. 6

3.       Rex- Retours d’expérience. 7

3.1           Etablissement Financier en forte croissance. 7

3.2          Management intégré des risques et des processus. 7

3.3          Externalisation de la fonction finance. 8

4.       Exemple de Matrice de Maturité – 7 critères. 10

Comment Améliorer la "Maturité" de l’Organisation de votre Entreprise ?

"Le Diagnostic Processus"

1. Le Storytelling

2.La Matrice de Maturité

2.1Analyse de la Maturité

La Matrice de Maturité est un outil standard (utilisant les axes que nous avons préalablement définis) ou paramétrable en fonction de la stratégie suivie par chaque entreprise.

Néanmoins les critères utilisés dans un certain nombre de projets montre qu’il existe des axes incontournables pour juger de la maturité d’un processus et par voie d’agrégation (Qui logiquement doit pouvoir être supporté par l’outil de modélisation) de l’ensemble du référentiel.

La Matrice de Maturité est l’indicateur « clé » de la performance  de  l’Entreprise et de l’efficience du BPM / Business Process Management et du référentiel des processus. Il indique la variation par critère de la maturité entre la période N, les périodes précédentes, et les périodes N+ (les objectifs que nous voulons atteindre).

L’exemple de matrice proposée ci-dessous comporte 9 axes. Il est possible d’en ajouter d’autres. Toutefois nous recommandons de rester sur un exercice simple pour éviter d’être redondant (donc a priori de rester sur un nombre limité d’axes – maximum 12 ou 13).

 

Exemple de radar de maturité par processus élémentaire

Cette Matrice de Maturité doit entre-autre :

  • Refléter la reconnaissance de l’ensemble de l’Entreprise sur la cartographie du ou des  processus qui a été réalisée (adhésion à une vision et à une méthodologie),

  • Démontrer la compréhension de l’ensemble de l’Entreprise :

    • Des flux des processus de bout en bout (et l’orchestration des séquences – la transversalité),

    • De la création de la valeur,

    • De la satisfaction client produite,

    • Et de l’interaction des processus entre eux,

  • Démontrer qu’une gouvernance adéquate a été mise en place (Pilotes des Processus, Comitologie ad hoc etc.). Cette gouvernance doit reposer :

    • Non seulement sur des indicateurs de performance,

    • Mais aussi sur un système permanent d’évaluation des risques auxquels l’Entreprise est exposée, de manière que cette dernière puisse mettre en place des contre-mesures afin de diminuer cette exposition au risque jusqu’à un niveau tolérable pour l’Entreprise (Cf. le débat des anglo-saxons entre « Tolerance Vs. Appetite ») – Pour notre part, il ne peut y avoir d’appétence quelconque pour un risque, c’est pourquoi nous préférons le terme tolérance),

  • Refléter, qu’outre le dispositif de BPM / Business Process Management, il existe un environnement susceptible d’identifier non seulement tous les dysfonctionnements inhérents au processus, mais aussi toutes les opportunités susceptibles de donner un avantage concurrentiel à l’Entreprise, le tout rassemblé dans une démarche structurée d’Amélioration Continue.

How to Improve the "Maturity" of your company's Organization ?

“The Diagnostic Process”

bottom of page